nedjma sms

Rechercher:

Annuaire des Universites - Annuaire des ecoles - Annuaire des Agences de Voyages  -  Annuaire Gov.dz
Tout Les Guide-dz.Com

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Resultats



Warning: MagpieRSS: Failed to fetch http://fr.news.search.yahoo.com/rss?ei=UTF-8&p==nedjma sms (HTTP Response: HTTP/1.0 400 Bad Request ) in /home/dz24/public_html/magpierss/rss_fetch.inc on line 238
Presse dz24.info » Search Results » nedjma
Actualite Sports Politique sante economie culture

* Niveau de villa constantine : 23/07/14 - jeune couple sérieux avec 1 enfant cherche pour location 1 niveau de villa ou un appartement f2,f3 a constantine ( trik stif, bellevue, la loume ,nedjma, sidi mabrouk , boussouf) avec 1prix de 2,5- 03 million négociable libre de suite ou se liberant au plus tard dans 1mois merci de nous contacter.
Ajoutée le :23/07/2014 12:47 Continue reading

* Les messages de Joseph Ged : 19/07/14 - L’absence de visibilité commerciale dans certains supports médiatiques est argumentée par le fait de la préparation de la nouvelle stratégie en cours. L’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo a organisé, mercredi dernier à l’hôtel Sheraton d’Alger, un f’tour en l’honneur des responsables et professionnels des médias nationaux à l’occasion du mois de Ramadhan. Une tradition qu’elle honore pour la huitième année. C’est dans une ambiance chaleureuse qu’elle a réuni les responsables des médias nationaux en présence des partenaires et de Joseph Ged, directeur général d’Ooredoo. Cette rencontre a été mise à profit pour faire passer deux messages. «Nous avons pris la décision de réduire notre visibilité commerciale dans certains supports médiatiques. Cette absence conjoncturelle est dictée par des impératifs liés à la mise en place d’une nouvelle stratégie de redéploiement dans les médias sur laquelle nous travaillons actuellement et qui sera mise en œuvre dans un proche avenir», dira-t-il. Joseph Ged n’a pas fait cette précision juste pour enrichir son discours. Il a été remarqué, en effet, que ces derniers mois, des annonceurs — dont Ooredoo — ont décidé de réduire, voire de suspendre, la publicité dans les journaux papier alors qu’elle se poursuit on line (sur internet) et à la télévision. Choix mûrement réfléchi ? Pressions politiques ? Changement dans leur business plan ? Le DG d’Ooredoo apporte sa version tout en se plaçant «au-dessus de certains qui font maladroitement l’amalgame entre calomnie et investissement, mensonge et engagement, politique et télécommunications». Joseph Ged a, en outre, rappelé l’engagement de l’opérateur dans le sponsoring du football national et sa fidélité aux Verts «en toutes circonstances. L’histoire et les Algériens garderont dans leur mémoire les exploits des Verts et la contribution de Nedjma puis d’Ooredoo à l’essor du football national. La FAF, son président ainsi que l’équipe nationale peuvent toujours compter sur notre support à tout moment pour le bien de l’Algérie». Un clin d’œil en direction de la FAF qui vient de lancer deux avis d’adjudication relatifs aux droits de marketing et de publicité pour la période 2015-2019. L’instance nationale décidera de qui remplacera Ooredoo, sponsor majoritaire de la FAF et de l’équipe nationale, ou optera pour le maintien de celui-ci s’il est intéressé par le renouvellement de son partenariat. Le sponsoring d’Ooredoo a répondu à la fois à des objectifs de notoriété (de par la puissance médiatique du football), d’image (association de la marque aux valeurs du sport) et commerciaux (impact sur les ventes). Evoquant l’actualité du secteur des télécommunications, il a souligné la réussite du lancement des services de téléphonie de 3e génération avec une couverture de 19 wilayas.   Continue reading
* FAF : La course pour le sponsoring des Verts est lancée : 14/07/14 - La Fédération algérienne de football (FAF) vient de lancer deux avis d’adjudication relatifs aux droits de marketing et de publicité pour la période 2015-2019. L’un des deux concerne le secteur de la téléphonie mobile. En somme, dans quelques mois, l’instance nationale décidera de qui remplacera Ooredoo, sponsor majeur de la FAF et de l’équipe nationale actuellement, ou optera pour le maintien de celui-ci s’il est intéressé par le renouvellement de son partenariat (c’est le cas apparemment) et si son offre l’emporte bien sûr. Il faut dire que depuis sa qualification au Mondial 2010, la sélection nationale suscite l’intérêt croissant de plusieurs entreprises qui veulent «coller» leur image à celles des Verts. Les récentes performances, avec une qualification historique en huitièmes de finale de la Coupe du monde, vont sûrement accroître cet intérêt. Une rude bataille entre opérateurs de téléphonie mobile s’annonce donc. Pour rappel, la FAF avait signé un contrat de sponsoring avec Nedjma en 2009. Un partenariat reconduit plusieurs fois depuis. La FAF a vu ses caisses renflouées de plusieurs dizaines de milliards de centimes. A noter que cet avis d’adjudication est partagé en 5 lots, à savoir «les droits marketing et publicitaires de la FAF et de ses équipes nationales A, A’, olympique, U20, U17 et féminine en qualité de partenaire officiel, les droits marketing et publicitaires individuels des joueurs de l’équipe nationale A, les droits marketing et publicitaires de la compétition Coupe d’Algérie, les droits marketing et publicitaires sur les événements institutionnels de la Fédération algérienne de football, ainsi que les droits marketing et publicitaires sur les tenues des arbitres». Les soumissionnaires peuvent se porter candidat pour un, plusieurs ou les 5 lots, précise-t-on du côté de la FAF. Le second avis d’adjudication concerne les secteurs bancaire, automobile, électronique et électroménager. Pour ce qui est de l’automobile, c’est Peugeot Algérie qui est le sponsor actuel de la FAF et de la sélection nationale. Les entreprises qui souhaitent sponsoriser les Verts ont jusqu’au 4 août prochain pour formuler leurs offres. La FAF s’attend à des contrats beaucoup plus intéressants financièrement que les précédents.   Continue reading
* Concours Nedjma Star : Amel Zarkaoui primée : 03/06/14 - Notre consœur, Amel Zarkaoui, animatrice à la radio Annaba FM, vient de remporter le deuxième prix de l’édition 2014 de Nedjma star «OOREDOO» parmi les 158 candidats qui ont postulé à ce concours. Elle figure parmi les douze candidats retenus, dans cinq catégories différentes de la presse écrite et audiovisuelle. Son émission radiophonique dont le thème est «Les risques de l’Internet sur les enfants», lui a valu cette consécration, la deuxième du genre remportée par la radio Annaba FM depuis le lancement de ce concours. La cérémonie de remise des prix a été organisé mardi dernier à Alger. L’opérateur de la téléphonie mobile «Ooredoo» a distingué les lauréats de ce concours devenu une tradition au niveau de la presse nationale. Amel Zarkaoui, faut-il le rappeler, est l’une des plus anciennes employées de la radio de Annaba. Elle a rejoint l’établissement en 1996, où elle s’est consacrée à l’animation des émissions dédiées aux enfants. Continue reading
* Le centre d?écoute Nedjma relancé : 20/05/14 - Après six mois de fermeture, le centre d’écoute Nedjma pour les femmes en détresse, une structure de l’association Rachda pour la défense des droits de la femme de Constantine, vient d’être rouvert. A cet effet, la présidente de Rachda, Malika Chettouh, a organisée hier au siège du centre en question, sis 14, rue Meriem Bouattoura (Casbah) une conférence de presse. C’est depuis l’année 2000, date de la fondation de ladite association, que le centre a été mis à la disposition des femmes en difficulté (victimes de violences physiques et/ou verbales), dont la moyenne d’âge va de 28 à 40 ans. Il a été recensé plus de 1000 cas de ces victimes depuis l’année 2000. La fermeture forcée de ce siège est expliquée surtout par l’absence de financement, c’est pourquoi le ministère de la Solidarité a décidé de l’octroi d’un budget conséquent au profit de l’association, nous apprend la conférencière. «Grâce à ce budget, le centre sera de nouveau fonctionnel. C’est un vrai soulagement pour les milliers de femmes en difficulté, en quête d’écoute», a-t-elle déclaré. Il est à relever qu’il s’agit de la première action du ministère de la Solidarité, en terme de financement, en direction de l’association Rachda. La présidente de l’association a révélé qu’aucune subvention n’a été octroyée auparavant pour saluer, même symboliquement, les efforts humanitaires de cette association qui compte 24 adhérents. Notons que Nedjma est composée de trois équipes comptant assistantes sociales, juristes et psychologues.   Continue reading
* Samsung Algérie dévoile le Galaxy S5 : 27/04/14 - C’est au milieu du somptueux décor de la Résidence Nedjma (El Biar), qui offre une vue panoramique de la baie d’Alger qu’a été lancé, jeudi dernier en Algérie, le Samsung Galaxy S5. Des invités, dont les représentants des opérateurs de téléphonie mobile et des directeurs de journaux, ont assisté à cet événement. L’équipe de Samsung Algérie a dévoilé ainsi un nouveau bijou de haute technologie qui surpassera son prédécesseur, le Samsung S4, qui était déjà à la pointe de l’innovation et en avance dans bien des domaines sur ses concurrents. Le mot «bijou» est aussi adapté à son design très chic qui en fait un vrai accessoire de mode. Que peut-on demander encore à un smartphone ? Samsung offre une réponse avec ce modèle. Parmi les différentes fonctions novatrices, on peut citer  sa caméra et les différentes options du traitement de l’image qu’elle propose, son optimisation pour le téléchargement et différentes options de sécurité pour protéger les informations confidentielles. Autre argument de vente : son indicateur de pouls et la résistance de l’appareil à l’eau, à la poussière et aux chocs. «Avec le Galaxy S5, Samsung se concentre sur ce qui importe le plus aux consommateurs de la région», a déclaré le directeur général de Samsung Electronics Algérie. «Les consommateurs sont à la recherche d’outils mobiles qui les inspirent, les soutiennent et qui améliorent leur quotidien. Le Galaxy S5 représente une conception emblématique avec des fonctionnalités essentielles et utiles pour se concentrer sur la vente du meilleur smartphone sur le marché d’aujourd’hui, à travers l’innovation inspirée par les utilisateurs.» La capture et l’enregistrement des souvenirs précieux sont les caractéristiques les plus importantes des smartphones d’aujourd’hui. Le nouveau Galaxy S5 offre des fonctionnalités d’appareil photo de qualité supérieure, comportant un appareil photo de 16 mégapixels doté d’un menu amélioré et d’une interface d’utilisateur qui permettent aux consommateurs de capturer, modifier et partager des photos facilement. Il comporte également un lecteur d’empreintes digitales, offrant un dispositif de verrouillage biométrique d’écran sécurisé, ainsi qu’une expérience de paiement mobile impeccable. Peur que vos enfants aient accès à des contenus inappropriés ou qu’ils suppriment des données importantes ? Samsung a mis en place un mode enfant afin de restreindre l’accès, le tout dans une interface colorée et adaptée à vos chers chérubins. Son prix chez les revendeurs est de 163 500 DA. Mais les opérateurs de téléphonie mobile le proposent à des prix moins chers : 62 950  DA (Djezzy), 64 500 (Mobilis) et 67 000 DA (Ooredoo) ; les stocks sont limités. Le marché algérien de la téléphonie mobile est-il en train de s’orienter vers un «marché opérateur» ? Des signes portent à le croire, surtout après le lancement de la 3G en Algérie. Cela reste toutefois minime par rapport aux revendeurs, mais c’est une tendance qui se dessine depuis des semaines.      Continue reading
* Volley-ball ? Dames : Nedjmat Chlef au championnat d?Afrique : 30/03/14 - L’équipe féminine de volley-ball de Nedjmat Chlef participera  au championnat d’Afrique des clubs séniors dames, qui aura lieu du 18 au 28 avril prochain à Carthage, en Tunisie, avons-nous appris auprès de la direction du club. Elle  sera accompagnée du deuxième représentant algérien, le Groupement sportif des pétroliers d’Alger (GSP ). Le six du coach Moudjeber Khaled est engagé dans cette compétition aux côtés d’autres formations du continent fricain, notamment la Tunisie, le Kenya et l’Égypte. C’est sa troisième participation consécutive en montant à chaque fois sur le podium. En effet, l’équipe, dirigée par son président Belhachemi, s’est toujours distinguée dans ce genre de rendez-vous  grâce au talent et aux qualités techniques et physiques de ses athlètes. Celle-ci pense pouvoir rééditer l’exploit en obtenant une place honorable au championnat d’Afrique, d’autant plus qu’elle bénéficie d’une bonne préparation, sous la direction du staff technique et administratif.                                         Continue reading
* Le récit pitoyable d?une haine débordante : 28/03/14 - Yasmina Khadra règle ses comptes. Il le fait d’une manière malheureuse dans Qu’attendent les singes, dernier roman paru aux éditions Casbah, à Alger, et Julliard, à Paris. Un roman qui ressemble à un polar ou plutôt à un pamphlet à plusieurs cases, peut-être même à un réquisitoire expéditif. Toute l’histoire n’est qu’un prétexte pour que l’écrivain, établi en France depuis des années, déverse sa rancœur, sa haine et son dégoût sur tout, l’Algérie, les Algériens, les jaloux, les incompétents. C’est permis en littérature, mais pas au point d’étouffer le récit, de donner l’impression de tordre le cou à l’imagination pour monter les escaliers de la vengeance pas à pas en prenant en otage le lecteur. C’est l’histoire d’un crime. La victime ? Une jeune étudiante retrouvée morte à la forêt de Baïnem, à l’ouest d’Alger. Son nom ? Nedjma, bien évidemment. Clin d’œil à Kateb Yacine ? Possible. Yasmina Khadra ne se casse pas trop la tête. Les méchants sont à leur place, les bons n’existent pas. Ed Dayem est un patron de presse, riche et manipulateur. «Ed Dayem n’est pas n’importe qui. Lorsqu’il porte la main à sa poche, on entend remuer sénateurs, députés, magistrats, maires et un tas de notables comme de la petite monnaie (…) Il a passé sa vie à briser carrières et foyers, à torpiller alliances et projets», écrit le romancier. Ed Dayem, surnommé «Ed», utilise ses journaux et ses médias web pour fructifier ses affaires. Il n’est en fait qu’un instrument aux mains de Haj Hamerlaine, un des «rboba» (maîtres) de l’Algérie. Les rboba ? «Les rboba sont un huis clos, un dédale périlleux pour les non-initiés. Ed les connaît tous, connaît leurs parcours pavés d’ossements humains, de pièges mortels et de trésors cachés, leurs modes opératoires…», explique le narrateur. Plagié Il cite un syndicaliste emprisonné, bien inspiré, qui a écrit sur le mur de la cellule : «Les rboba ne crèveront jamais, seront toujours là, trônant sur les cendres d’un monde disparu.» Et comme le veut l’évidence évidente, Ed Dayem est à «la périphérie» de cet univers glauque, il reçoit des ordres de Haj Hamerlaine qui «naturellement» réside à Hydra sur les hauteurs d’Alger. Hamerlaine, qui n’a jamais mis les pieds à l’école, doit sa fortune à Emma, une tenancière d’une maison close. Il n’y était qu’un factotum maltraité par la patronne ! Et qu’a donc fait Hamerlaine pour «entrer» dans l’histoire nationale de l’Algérie ? «Quand le FLN a jeté l’anathème sur les vices et s’est mis à traquer les maquereaux et les soûlards, je suis monté dans la chambre d’Emma et je l’ai saignée comme une truie avec mon canif rouillé», raconte le ton héroïque Hamerlaine. De la fiction, voyons ! Yasmina Khadra prend soin du personnage, Nora, une commissaire au caractère fort, qui mène l’enquête sur le meurtre de Nedjma et méprise les hommes. Ed Dayem n’aime pas les intellectuels, l’auteur non plus ! Il suffit que Ed Dayem reçoive un éditeur, Jha, et un jeune auteur, Baasous Llaz, un curieux nom, pour que la douche soit lâchée. «Ah !... le terrible pourfendeur de notre plus célèbre écrivain», lance Ed Dayem à l’adresse de Jha. Ed Dayem évoque -bien entendu- Jonathan Klein. Cet enseignant de littérature à l’université de Bakesrfield aux Etats-Unis aurait accusé Yasmina Khadra d’avoir plagié L’As, le roman de Tahar Ouettar dans son livre Le privilège du Phénix. Jonathan Klein a été cité par Karim Sarroub, écrivain et journaliste, dans un blog. Le même Karim Sarroub a accusé Yasmina Khadra d’avoir plagié Les amants de Padovani, le roman de Youcef Dris, dans Ce que le jour doit à la nuit. Journaleux La réponse de l’auteur est foudroyante dans Qu’attendent les singes, à travers la voix de Edayem : «Vous vous êtes taillé un costume trop grand pour vous, monsieur Llaz. Jonathan Klein n’est pas un Américain, mais un Algérien bien de chez nous, un intello kahl arras comme seule notre chère patrie est capable d’en crotter, un putain de sa race de bicot malade de jalousie qui pense lever un tsunami en jetant un pavé dans la mare.» Il va sans dire que «le célèbre écrivain», évoqué par le patron de presse coléreux, n’est autre que… Yasmina Khadra, lui-même. Nombrilisme ? Pire. Curieusement, Ed Dayem, qui n’est pas un exemple de rectitude et de bonne conduite, s’attaque à Jha et lui fait la morale. Jha est accusé de chapeauter «un vaste réseau de scribouillards obscurs, de journaleux déprimés et de détracteurs assermentés». Le lecteur, qui n’est pas au courant de cette histoire de plagiat, s’égare complètement. D’où la désagréable impression que tout le roman a été «tissé» avec l’idée dramatiquement simple de prendre une revanche, d’en placer une, d’avoir le dernier mot. Ed Dayem pose la question : «Et vous, quel est donc votre objectif majeur en diffamant notre grand écrivain ?» Avez-vous une réponse ? Des répliques de bandes dessinées, des intrigues de mauvaises séries policières, des images de films commerciaux de troisième zone, un discours moralisateur gras, des mots qui volent comme des oiseaux de nuit, Yasmina Khadra s’est perdu dans les décors de son propre roman et a confondu tragiquement esthétique littéraire et «écrits» de boulevards. Amertume Qu’attendent les singes n’a pas la fraîcheur et la tonalité des premiers polars de Yasmina Khadra comme Morituri. Yasmina Khadra, qui a échoué à collecter 60 000 signatures d’Algériens pour se porter candidat à la présidentielle d’avril 2014, malgré les nombreuses traductions de ses livres dans le monde, cultive une étonnante haine de soi, se noie dans un lac d’amertume, s’abîme sur la dalle de l’arrogance. Un passage sec de son dernier roman suffit à illustrer cette attitude psychologique : «C’est vrai qu’au pays on ne sait plus s’habiller, mais ces dernières années, les gens exagèrent. On traîne des sandales à longueur de journée, on porte le kamis du vendredi au vendredi et on se rend aux enterrements en jogging.» Difficile de croire que Yasmina Khadra est un «bon» conseiller en habillement ! La littérature de mode serait peut-être une voie salutaire pour lui, qui sait ? Il suffit de connaître les tissus… Continue reading
* Mascara : Les habitants de Sefsaf réclament la réouverture de la poste : 04/03/14 - La seule agence postale de Sefsaf n’est pas fonctionnelle pour le plus grand dam des habitants de cette localité. Les habitants de Sefsaf, une localité rurale relevant de la commune de Makdha et distante de 32 km du chef-lieu de la wilaya de Mascara, revendiquent la réouverture de l’agence postale fermée depuis longtemps sous des prétextes qualifiés de «fallacieux». En effet, les citoyens que nous avons rencontrés, dans l’après-midi de ce dimanche 2 mars 2014, s’interrogent sur les raisons pour lesquelles les gens de la direction de wilaya de la poste, des technologies de l’information et de la communication (DWPTIC) de Mascara refusent ou s’abstiennent de mettre en service cette infrastructure réalisée dans le cadre du rapprochement de l’administration des usagers du service public ? «Après la tragédie qui a secoué notre localité le 28 décembre 1997, l’agence postale dotée d’un logement de fonction a fait l’objet d’une importante opération de rénovation. Des travaux qui ont coûté à l’État des sommes colossales sans que le citoyen en profite !», nous dira Abdelkader, 53 ans, un commerçant de son état. Cet habitant est déçu de l’état d’abandon dans lequel se trouve cet établissement ! «La petite cour de l’agence postale s’est transformée en un véritable urinoir à ciel ouvert. C’est malheureux de constater que des biens de l’Etat réalisés pour des sommes colossales soient transformés à autre chose», s’exprime avec regret notre interlocuteur. Un jeune du village, Hachemi, 22 ans, a de son côté dénoncé ce qu’il qualifie de mauvaise gestion. «Nos parents et autres personnes âgées font des déplacements à Ghriss et Makdha, soit pour la perception de leurs pensions ou autre paiement des factures de l’eau, de l’électricité et l’envoi des courriers», a-t-il formulé. Contacté par téléphone, ce lundi 3 mars, le maire de Makdha, M. Begga Miloud, nous a précisé qu’il a adressé des requêtes aux concernés par la gestion de l’agence postale de Safsaf. «Dans un premier temps, ils ont installé un agent qui a procédé à l’ouverture de l’agence deux fois par semaine. Mais, depuis, cette agence demeure fermée», a-t-il confirmé. Cette déclaration dément catégoriquement les propos de la dame chargée de la gestion de la DWPTIC de Mascara qui a tenu à nous induire en erreur, ce jeudi 27 février, lors de la visite du wali à Mamounia, que «l’agence postale de Sefsaf est ouverte au public». Parallèlement, les populations se plaignent de l’absence flagrante des moyens de communication à Sefsaf. Le seul réseau mobile existant est celui de Nedjma. Quant au téléphone fixe, il n’a jamais existé. Le même cas pour l’internet.                          Continue reading
* « Les écrivains algériens n?ont pas pris une position tangible pour l?indépendance » : 25/02/14 - Les écrivains algériens de la période coloniale à l’exemple de Mouloud Feraoun, Mohamed Dib ou encore Kateb Yacine, n’ont pas pris une position tangible sur l’indépendance de l’Algérie», a déclaré, hier, l’écrivain et critique, Hamid Grine, à la faculté des lettres et des langues de l’université Constantine 1, où il donnait une conférence portant sur son expérience d’écrivain et de critique. Et d’argumenter sa critique en ces termes : «A l’exception de quelques-uns, comme Redha Malek, Mouloud Mammeri, ou encore le Français Jean Daniel, qui ont agi de manière palpable au sujet de notre indépendance, aucun des hommes de lettres algériens, ou autres élites, -au talent irréprochable-, de l’Algérie coloniale, n’ont usé des medias internationaux pour véhiculer un message franc qui pouvait porter la voix de l’Algérie à l’étranger. Ce message aurait pu être simplement : ‘ moi, auteur X, je déclare que je suis pour l’indépendance de l’Algérie’. Bien au contraire, il y avait parmi ces romanciers et journalistes ceux qui avaient plutôt soutenu l’assimilation ; bon nombre d’entre eux ont été fascinés par la figure d’Albert Camus ; il est vrai que celui-ci a beaucoup traité, à travers ses écrits, la répression du peuple algérien, en dépit du fait qu’il était européen, ce qui explique qu’il ne se soit pas autant engagé pour défendre sa liberté et son autonomie. A contrario, nos élites devaient le faire de manière manifeste, il ne suffit pas de compter sur le roman pour s’exprimer au sujet du colonialisme.» Ayant pris part à cette rencontre, Dr Nedjma Benachour, enseignante au département en question, livre son avis sur la question: «L’écriture  romanesque implique une certaine finesse. Concernant l’indépendance de l’Algérie, nos écrivains à l’exemple du grand Kateb Yacine sont entièrement engagés ; la littérature katebienne, notamment ses pièces de théâtre, en est la preuve.» Concernant la critique littéraire, Hamid Grine estime que celle-ci n’entre pas dans un cadre théorique ; selon lui, ses critiques n’ont de référentiel que l’ouvrage lui-même. Rappelons que Hamid Grine est l’auteur de sept livres sur le sport, et de plusieurs romans. Citons, à titre d’exemple, La dernière prière paru, en 2006, aux éditions Alpha, et Le café de Gide, publié en 2008 par la même maison d’édition. Notons que l’écrivain s’attelle actuellement à un nouvel ouvrage traitant d’une rescapée du génocide de Bentalha.                                                             Continue reading
Presse dz24.info
Actualite Sports Politique sante economie culture

* Location Appartement Baraki Alger (Lkeria 45876 ) : 28/07/14 - annonce (45876) Location Appartement F3 à Baraki : Continue reading
* Vente Appartement Eucalyptus Alger (Lkeria 45875 ) : 28/07/14 - annonce (45875) Vente Appartement F2 à Eucalyptus : Continue reading
* Vente Appartement Bab Ezzouar Alger (Lkeria 45874 ) : 28/07/14 - annonce (45874) Vente Appartement F4 à Bab Ezzouar : Continue reading
* Vente Terrain Ouled Fayet Alger (Lkeria 45873 ) : 28/07/14 - annonce (45873) Vente Terrain F0 à Ouled Fayet : Continue reading
* Vente Appartement Alger-Centre Alger (Lkeria 45872 ) : 28/07/14 - annonce (45872) Vente Appartement F2 à Alger-Centre : Continue reading
* Vente Appartement Alger-Centre Alger (Lkeria 45871 ) : 28/07/14 - annonce (45871) Vente Appartement F3 à Alger-Centre : Continue reading
* Barça : Messi n'en a pas fini avec la justice : 28/07/14 - Après la Coupe du monde perdue face à l'Allemagne, Lionel Messi (27 ans, 31 matchs et 28 buts en Liga en 2013-2014) n'en a visible Continue reading
* Vente Terrain Oued Smar Alger (Lkeria 45842 ) : 28/07/14 - annonce (45842) Vente Terrain F0 à Oued Smar : Continue reading
* Location Local Bab Ezzouar Alger (Lkeria 45840 ) : 28/07/14 - annonce (45840) Location Local F0 à Bab Ezzouar : Continue reading
* Location Appartement Bab Ezzouar Alger (Lkeria 45844 ) : 28/07/14 - annonce (45844) Location Appartement F3 à Bab Ezzouar : Continue reading

Warning: MagpieRSS: Failed to fetch http://www.france24.com/fr/actualites/rss/= (HTTP Response: HTTP/1.0 404 Not Found ) in /home/dz24/public_html/magpierss/rss_fetch.inc on line 238
.........

Annuaire des Adresses 2011 - dz24.info - sitemap